La SRA - Société des Régates d'Antibes

Société des Régates d'Antibes

logo SRA - Société des Régates d'Antibes




La fusion est historique. Le 6 avril, le yacht club et le club nautique d'Antibes étaient officiellement dissous pour former une seule et même entité : la Société des régates d'Antibes. Désormais, la nouvelle association joue dans la cour des grands. Avec ses 2 000 licenciés, elle s'est vue propulsée au rang de troisième ou quatrième club nautique français."Et le premier de la façade méditerranéenne", souligne Jacques Hibon, président de la SRA. Lors de sa création, en 1896, il n'y avait pourtant qu'un seul club nautique à Antibes."En 1959, pour un problème d'hommes, l'association s'est séparée en deux, avec la création, d'un côté, du yacht club et, de l'autre, du club nautique d'Antibes", confie Jacques Hibon. Au cours des décennies suivantes, les structures, installées sur le site Salis-Ponteil et séparées par quelques mètres de plage seulement, n'ont eu de cesse de se faire concurrence."Ces dernières années, il est devenu évident qu'on avait tout intérêt à se réunir", précise le président de la SRA. Une volonté qu'a fortement encouragée la ville."La mairie a décidé de créer une nouvelle base nautique, et l'une des conditions pour cela était d'avoir un seul interlocuteur", indique Eric Pauget, adjoint délégué aux sports.

Symbole d'une unité retrouvée, le futur centre de voile verra le jour à l'emplacement des structures existantes, qui seront rasées. Le projet architectural devrait être arrêté d'ici à la fin de l'année."Les travaux démarreront à la fin 2015 pour une livraison de chantier fin 2016", annonce Eric Pauget. 4,5 millions d'euros seront consacrés à la construction de l'édifice, financés par la Ville, la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis et le conseil général. Dont 3 millions d'euros pour la base nautique et 1,5 million d'euros pour l'aménagement de l'environnement. Pour parquer sa flotte de 250 bateaux habitables et de 200 bateaux en voile légère, la Société des régates souhaitait récupérer "3 000 mètres carrés de parking à bateaux et au moins 50 mètres de cale de mise à l'eau", précise Jacques Hibon - 1 000 mètres carrés au final leur seront dévolus,"plus tout le périmètre de plage qu'ils utilisent déjà", précise Eric Pauget. Quant au terrain de boules, coincé entre les actuelles structures,"il demeurera sur le site, mais sera orienté différemment", précise Eric Pauget.

Derrière la réunion des deux clubs se cache aussi une autre volonté. En 2021, la gestion du port par la Sema arrive à son terme et le port reviendra à la ville. Toutes les places de bateaux seront redistribuées."Il est évident que plus nous serons unis et puissants sur le plan politique, plus nous serons considérés avec attention", dit Jacques Hibon.

Médailles. Et, pour être à la hauteur de son nouveau statut de grand club, la Société des régates, en plus de son activité d'école de voile, entend bien ramener des médailles à la ville. Pour cela, les deux équipes des ex-clubs antibois ont été réunies sous l'autorité d'un seul coach et s'entraînent en voile légère et habitable. D'ores et déjà, trois athlètes antibois de haut niveau sont qualifiés pour les championnats du monde de 420, qui se dérouleront en Espagne au mois de juillet, tandis que trois autres athlètes sont programmés au championnat d'Europe d'Optimist en Hongrie en juin."On se prépare également pour les prochaines Olympiades", dit le président de la SRA. Une ambition de conquête des podiums qui a un coût : 200 000 euros sont consacrés annuellement au domaine de la compétition par le club, pour un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 1,5 million d'euros.

LAURENCE GIUDICELLI - LePoint.fr



Dimanche 15 juin 2013, date anniversaire de l'arrivée des défis GEC2011-2012, la SRA a offert à Oïkos une belle place au port Vauban pour mieux partager  ce formidable exploit avec les membres du club, les Antibois et les élèves des écoles et collèges. Cette place constitue également une aide importante dans le programme chargé des préparatifs de l'expédition 4SMS dont le départ est prévu le 21 avril 2014.